Modèle économique

Et oui… nous avons un modèle économique, vous l’aurez certainement compris si vous êtes arrivés jusqu’ici. Nous avons choisi de favoriser les partenariats commerciaux et autres publicités, mais pourquoi ? Question délicate et complexe quand on évolue dans un secteur où le capital a déjà fait tant de ravages…

Toutes les personnes travaillant sur ce blog sont des professionnels. Le temps passé à s’impliquer sur un tel projet (transmission d’informations, médiation, conseils ou encore restitution de connaissances) ne mérite-t-il pas d’être rémunéré ? Si on souhaite pérenniser ce blog et l’énergie qu’il exige de mobiliser pour vous apporter toujours plus d’informations d’intérêt, alors ce travail mérite d’être rétribué.

Pourquoi ce modèle ?

Il existe d’autres modèles économiques que la traditionnelle publicité intrusive, souvent polluante visuellement. Parfois même vulgaire malgré tous les efforts des webmasters et qui nous rappelle bien trop combien certains éditeurs de sites surexploitent nos données personnelles ! Évoluant au cœur de l’économie sociale et solidaire, nous sommes parfaitement au fait de ce que peut représenter ou véhiculer la publicité.

Chez DEFI-Écologique, nous nous efforçons de pallier à cela au maximum à la fois à travers une modération des contenus publicitaires et une réflexion globale (qui n’est de loin pas figée dans le temps) sur l’impact visuel des encarts qui sont dédiés à la publicité. Cela signifie que nous limitons au maximum l’espace pris par la publicité. Nous nous assurons qu’elle ne pollue pas la lecture d’un article et nous nous assurons que seules des annonces liées à des produits ou services écologiques sont publiées sur notre site. Il s’agit de marketing de permission.

Publicité respectueuse

Puisque nous respectons les critères mis en place par AdBlock, notre blog ne diffuse que des Acceptable Ads. Nos annonces sont publiées malgré l’utilisation d’un blockeur de publicité, puisque nous sommes sur la liste blanche AdBlock.

Au-delà de ces problématiques, il faut bien entendre que nous n’utilisons en rien les données personnelles à des fins publicitaires (sincèrement, on a plus intéressant à faire) et que, d’une certaine façon, la publicité cible le site de par son contenu et non le lecteur en tant que tel. Cela signifie que les publicités que vous verrez sur notre site sont les mêmes pour tous les lecteurs, elles ne dépendent pas de vos historiques de navigation personnels ou autres données individuelles.

Lors de la navigation sur DEFI-Écologique : le blog, vous ne verrez que des publicités pour des produits ou services francophones, axés sur l’écologie. Si ce n’est pas le cas, et en particulier si vous voyez des publicités vous incitant à télécharger des logiciels, rencontrer des jeunes femmes dans le village voisin ou tout autre annonce déplacée, veuillez vérifier la présence de Malware sur votre ordinateur. Les extensions (ou add-on) de votre navigateur peuvent également provoquer un remplacement des annonces. C’est notamment le cas des « proxy » utilisés pour le téléchargement ou le streaming.

Si nous avons choisi de prendre ce parti, c’est avant tout parce que nous souhaitons que nos contenus soient gratuitement accessibles à tous. En cela le principe d’abonnement a été proscrit dès nos premières réflexions en la matière. Restait l’appel au don… Sur ce dernier point, nous estimions qu’il peut participer à une forme de culpabilisation du lecteur relativement désagréable (et trop courante en matière d’écologie) quand il est la seule source de revenus, même s’il est vrai qu’il permet, à contrario, une appropriation de l’outil. Nous pensons également que le don en tant que tel doit avant tout servir des projets de terrain que DEFI-Écologique porte de par ailleurs.

Nous avons également pris ce parti en nous assurant que les annonces publicitaires ne soient pas intrusives et n’utilisent pas de données personnelles, car il est important pour nous d’agir de manière responsable et respectueuse de nos lecteurs. À ce titre nous choisissons méticuleusement les produits et services que nous promouvons !

Au moment de la rédaction de cette page, il faut bien avouer que la grande majorité des livres et autres magazines conseillés et mis en avant sur le blog le sont à travers la plateforme Amazon. Conscients de la problématique que peut poser une entreprise aussi énorme que celle-ci, mais sans rentrer dans les détails qui son pléthores, c’est avant tout une problématique technique qui nous contraint d’utiliser leurs services. En effet, à l’heure actuelle très peu de maisons d’édition proposent un programme de ventes affiliées, nécessaires à la survie de ce blog. Dès que nous le pouvons, nous évitons de travailler avec Amazon. En somme, si vous êtes éditeur, petit ou grand, et que vous disposez d’un programme d’affiliation, n’hésitez pas à nous contacter. Nous serions ravis de travailler avec vous plutôt qu’avec Amazon !

Quoi qu’il en soit, nous sommes fondamentalement convaincus que c’est en faisant de l’écologie, au sens large du terme, un secteur économique à part entière, que la protection de l’environnement pèsera assez pour devenir un enjeu à prendre réellement en compte. Un réel défi quand on sait qu’en l’état actuel des choses, c’est encore et surtout la législation qui est pourvoyeuse de fonds, et non les bonnes volontés que l’on ne retrouve essentiellement que dans le travail gratuit à travers des bénévoles et autres stagiaires.

Calcul du temps moyen passé sur un article

  • Rédaction

    Recherches, prise de contacts & échanges > 4 heures

    Rédaction, mise en page & relecture > 4 heures

    Mise en ligne au format HTML & intégration des contenus interactifs > 2 heures

    Optimisation du référencement > 1 heure

  • Maintenance du blog

    Prise de décisions, discussions, choix & affinage : 1 heure

    Analyse des rapports et des statistiques & optimisation en résultant : 1 heure

  • Choix des partenaires commerciaux

    Discussions avec les partenaires > 2 heures

    Mise en place de la stratégie commerciale > 1 heure

  • Valorisation de l'article

    Modération des commentaires > 2 heures

    Partage & suivi sur les réseaux sociaux > 2 heures

  • Total

    La publication d'un article nécessite environ 20 heures.

Comment le mettre en place ?

La monétisation d’un tel site présente plusieurs contraintes techniques et stratégiques, auxquels Grégoire Llorca, notre spécialiste en développement web et en stratégies de marketing numérique, s’efforce de répondre de la manière la plus fluide possible. Au coeur de la démarche se trouvent les problématiques de parcours utilisateur, de performance, de taux de conversion et de design, pour lesquelles une multitude d’outils divers sont utilisés. Notamment, l’objectif principal pour la publicité est de garantir pour le public la clarté de lecture du contenu de base et la modération de publicités potentiellement intéressantes et liés à leurs centres d’intérêt, ainsi que de garantir aux annonceurs un public clairement ciblé, des formats normalisés, ainsi que des prix basés sur les volumes de visites et les tarifs du marché.

Nous travaillons aussi à la rendre la moins invasive et la plus attractive possible par le travail de Laurent Bourcellier, notre typographe et infographiste de haut vol (si si, on vous assure) qui s’attèle à une intégration la plus harmonieuse possible des différents encarts et contenus.

Il est également important de préciser que le matériel, les services ou les ouvrages mis en avant sont sélectionnés sur retour d’expériences par notre naturaliste, Julien Hoffmann, non pas dans l’objectif de vendre pour vendre mais bien parce qu’ils sont cohérents avec le contenus de notre blog (matériel reconnu, rapport qualité/prix, bilan carbone, sérieux des intervenants et des compétences recommandées, etc.).

Qui pour le porter ?

Une Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE), voilà le statut juridique sous lequel nous nous réunissons tous. Issu de l’Economie Sociale et Solidaire, ce statut est à la base même de notre réflexion autant sur notre placement dans la société que sur notre envie et notre besoin d’imaginer le travail différemment. Tous ensemble et chacun à son compte !

Statut somme toute récent (décret d’application datant du 27 octobre 2015) mais pour lequel le combat dure depuis 20 ans maintenant, notre CAE compte environ 350 salariés-entrepreneurs.

Ce modèle de monétisation peut-il évoluer ?

Bien sûr… Mais c’est avant tout et surtout grâce à vos retours. Tête dans le guidon et nez dans l’assiette, on manque de voir certaines choses et on en oublie certaines autres. En cela vos avis nous sont précieux, n’hésitez pas à nous contacter pour nous en faire part, nous sommes à votre écoute car pour nous la coopération n’est pas un vain mot !