Pourquoi et comment installer une planche sous un nid d’hirondelles ?

&

Dans de nombreux pays, les hirondelles symbolisent le printemps, le bonheur, la fécondité et la fidélité.

Il n’en reste pas moins que de nombreuses problématiques plus tard, les populations d’hirondelles ne se portent pas au beau fixe, ce qui nécessite un réel respect de leurs nidifications.

La nuisance occasionnée par les fientes étant globalement un frein à l’acceptation de l’espèce par nos congénères, l’installation de planche sous les nids d’hirondelles est une solution efficace.

Ce que vous allez apprendre

  • Pourquoi les hirondelles sont en déclin
  • Comment les différencier
  • De quelle manière nous pouvons les aider
  • Comment installer une planche de manière efficace

DEFI-Écologique et Ornithomedia se sont associés pour rédiger cet article à quatre mains.

Ornithomedia est un portail consacré à l’ornithologie lancé en 2001, désormais l’un des principaux sites francophones dans ce domaine.

Logo d'ornithomedia
Logo d'ornithomedia Ornithomedia

Son objectif est de démocratiser la pratique de l’observation et de l’étude des oiseaux. Il est composé de différentes parties : brèves, magazine, pratique, annonces, galerie, observations et boutique.

Les causes du déclin des hirondelles

En Europe, les hirondelles rustique (Hirundo rustica) et de fenêtre (Delichon urbicum) sont globalement en déclin à cause de l’intensification de l’agriculture.

Celle-ci entraîne une diminution de la quantité d’insectes dont elles se nourrissent, du nombre de flaques et de mares qui leur fournissent de la boue pour construire leur nid et de la surface des roselières dans lesquelles elles se rassemblent en automne avant de partir en migration.

Fabrication d'un nid d'hirondelles

Un couple d'hirondelles de fenêtres fabricant son nid

La façade des bâtiments modernes est aussi souvent moins propice à l’installation des nids et les opérations de rénovations et de réfections peuvent parfois s’accompagner de la destruction de ceux-ci.

Les conditions d’hivernage en Afrique deviennent aussi moins favorables, à cause du réchauffement climatique qui multiplie les épisodes de sécheresse.

Vous pouvez agir de plusieurs façons pour aider les hirondelles :

  • Installer des nichoirs.
  • Protéger les endroits où elles trouvent de la boue ou leur fournir des bacs à cet effet.
  • Informer et sensibiliser les propriétaires, les aménageurs, les maires et les administrations sur la nécessité de les protéger et de les prendre en compte lors des opérations de construction et de ravalement.
  • Améliorer la coexistence entre les habitants et ces oiseaux en limitant les désagréments causés par leurs fientes qui tombent de leurs nids.

Pour cela, il existe une solution simple : poser des planches (ou planchettes) quand cela est possible.

Différencier les hirondelles

Les deux espèces d’hirondelles qui nichent régulièrement dans les maisons et sur les bâtiments d’Europe sont :

  • L’hirondelle rustique (Hirundo rustica)

    Hirondelle rustique (Hirundo rustica)
    Hirondelle rustique (Hirundo rustica) Jörg Hempel

    Bleue et noire au-dessus, blanchâtre au-dessous, rousse à la gorge et au front. Sa queue est très échancrée et prolongée par deux filets.

    Le nid de l’hirondelle rustique a une forme de bol ou de coupole, incluant de de la paille ou de petites herbes. Il est souvent situé à l’intérieur des bâtiments (grange, écurie, étable, garage, atelier, etc.).

    Il faut compter 18 à 23 jours après l’éclosion pour que les oisillons quittent le nid.

    Pour les inciter à le faire, les parents cessent de les nourrir, leur tendent des insectes et lorsque les petits se sont suffisamment approchés du bord, ils lancent des cris d’alerte qui les font « basculer » dans le vide. Les adultes continuent ensuite de les nourrir pendant environ une semaine.

  • L’hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum)

    Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum)
    Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum) Andreas Trepte

    Noire et blanche et à queue courte.

    Le nid de l’hirondelle de fenêtre a une forme de boule presque entièrement fermée, sans paille ni petites herbes. Il est plutôt construit à l’extérieur des bâtiments.

    Les jeunes quittent leur nid à l’âge de 22 à 32 jours. Les adultes continuent ensuite de les nourrir pendant environ une semaine.

Comment attirer ou préserver les hirondelles ?

Nids artificiels pour hirondelles
Nids artificiels pour hirondelles Hans
  • Conservez les nids déjà installés. Si la destruction de nids est inévitable, pour des travaux par exemple, attendez le départ des hirondelles (en septembre ou en octobre généralement).

  • Laissez une ouverture (fenêtre entrouverte, un trou dans une porte, etc.) pour les Hirondelles de cheminée, qui nichent plutôt à l’intérieur des bâtiments.

  • Installez un ou plusieurs nichoirs spécialement conçus pour les hirondelles.

  • Évitez les peintures trop lisses sur les murs, pour les aider à s’accrocher lors de la construction de leur nid.

    On peut par exemple privilégier les crépis à la surface granuleuse, ou bien créer un point d’appui pour le nid (par exemple : un clou, une petite planche ou un support grillagé, facile à réaliser soi-même).

  • Maintenez à proximité du bâtiment des flaques de boue, des mares ou des ornières.

    Vous pouvez aussi installer un bac en bois ou en métal suffisamment grand (dimensions de 50×100 centimètres, par exemple) au fond imperméable et rempli de terre argileuse humide, que l’on arrosera de temps en temps. Placez-le dans un endroit calme et à l’abri des prédateurs.

  • Si nécessaire, installez un fil de quelques mètres à proximité du nid (entre deux poutres par exemple), qui servira de perchoir aux parents pendant la couvaison, puis aux petits.

    Attention toutefois à ne pas faciliter l’accès aux fouines et aux chats, qui peuvent être extrêmement agiles.

    Le premier envol est très risqué et un perchoir bien placé permettra aux jeunes hirondelles de quitter leur nid sans risque. Dans les granges ou les boxes pour chevaux, leur premier atterrissage se fait en effet souvent sur une botte de paille au sol et elles sont alors des cibles pour les chats, car elles volent encore mal.

  • Sensibilisez les habitants et les mairies à la nécessité de protéger les hirondelles et de favoriser leur nidification.

  • Si vous trouvez une jeune hirondelle sur le sol, a priori en bonne santé mais incapable de voler, il faut d’abord essayer de la remettre dans son nid (si possible le bon), puis vérifier que les parents reviennent s’en occuper dans la demi-heure ou l’heure qui suit. Sinon, vous pouvez essayer de l’aider.

Les hirondelles et la loi

Amende sur pare brise
Amende sur pare brise Frédéric BISSON

Les hirondelles, comme les martinets d’ailleurs, bénéficient d’un statut de protection qui leur est propre et qui fait d’elles des oiseaux protégés intégralement.

Cette protection spécifique émane de la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature et intégrée désormais dans les articles L411-1 et suivant du code de l’environnement.

Dans ce cadre-là sont interdit concernant ces espèces toute destruction, mutilation, capture, naturalisation, perturbation intentionnelles, transport, colportage, mise en vente, vente, achat et la destruction, l’altération ou l’enlèvement de leur milieu.

Tout contrevenant risque ainsi une amende pouvant aller jusqu’à 9 100 euros et une peine de prison pouvant aller jusqu’à 6 mois.

En résumé, laisser les hirondelles tranquilles est une sage décision !

Pour limiter les nuisances : une planche sous les nids d’hirondelles !

Durant la période de nidification, les fientes qui tombent des nids des hirondelles peuvent poser un réel problème et salir les façades ou le sol. En effet, les adultes s’agrippent au nid pour nourrir les jeunes et laissent alors des déjections.

Pour éviter que les propriétaires ne demandent la destruction des nids, ce qui est normalement interdit car il s’agit d’oiseaux protégés, il existe une solution simple.

Bricolage de planche sous 2 nids d'hirondelles
Bricolage de planche sous 2 nids d'hirondelles DEFI-Écologique

Il suffit d’installer une planchette en bois ou en aggloméré naturel (sans formaldéhyde), vissée sur une poutre ou contre un mur, ou bien soutenue par deux équerres.

Il faudra la placer à au moins 40 centimètres sous le nid ou sous la colonie pour ne pas gêner les oiseaux. On pourra aussi en placer une sous les principales zones de passages.

Elle devra être mise en place avant le début de la période de nidification (en automne ou à la fin de l’hiver) pour éviter tout risque de déranger la reproduction comme le nourrissage.

Elle devra être suffisamment large pour récupérer le maximum de déjections, mais pas trop pour ne pas constituer un nouveau support favorable à la construction de nids (vous pouvez laisser un petit espace entre le bord interne de la planche et le mur pour limiter ce risque). Voici un exemple de dimensions classiques d’une planche à hirondelles : 17x46x26 centimètres.

Elle devra être nettoyée à la fin de la saison de nidification et sera donc accessible. Vous pouvez aussi l’incliner légèrement vers l’extérieur afin de favoriser un auto-nettoyage par la pluie (mais il faudra tout de même faire un nettoyage annuel).

Pour conclure

Ces animaux sont tout simplement fascinants, les respecter est un devoir !

De la ville à la campagne, leurs trissements font totalement parti du décor pour une bonne partie de l’année, quelle tristesse ce serait que de devoir s’en passer.

Comme bien souvent, il ne tient qu’à nous de faire la différence ! Mais ici, on entend bien que tout un chacun peut agir facilement à la fois, en respectant la loi et en prenant un peu de temps pour aménager l’arrivée d’un couple.

Portrait de l'auteur

Avez-vous déjà installé une planche ? Avez-vous constaté son efficacité ?

Commenter

Prémunissez-vous contre les écueils habituels de montage de projets de protection des espèces

Protection des milieux et des espèces

Un projet de protection d’espèces ou de milieux nécessite des compétences que nous mettons à votre service, que ce soit dans un cadre de fonds RSE, d’une volonté privée ou d’une action associative.

Protection des milieux et des espèces

en savoir plus

Les spécialistes du sujet sont sur vos réseaux sociaux préférés

Logo de Ornithomedia

Ornithomedia

Logo de Centre ornithologique Ile-de-France

Centre ornithologique Ile-de-France

Logo de LPO Nièvre

LPO Nièvre

Logo de LPO Aude

LPO Aude

Logo de Agence Régionale de la Biodiversité en Île-de-France

ARB îdf

Logo de Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

ANSES

Portrait de l'auteur

David Bismuth

Gérant — Ornithomedia

Ingénieur agricole de formation, gérant et rédacteur d'Ornithomedia.com, qu'il a fondé et qu'il anime depuis ses débuts, réalisant la majeure partie des articles qui y sont publiés.

Portrait de l'auteur

Julien Hoffmann

Rédacteur en chef — DEFI-Écologique

Fasciné depuis 20 ans par la faune sauvage d'ici ou d'ailleurs et ayant fait son métier de la sauvegarde de celle-ci jusqu'à créer DEFI-Écologique, il a également travaillé à des programmes de réintroduction et à la valorisation de la biodiversité en milieu agricole.

Il a fondé DEFI-Écologique avec la conviction qu'il faut faire de la protection de l'environnement un secteur économique pour pouvoir réellement peser sur les politiques publiques.

 Julien est membre de DEFI-Écologique.

Vous aimerez aussi

plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Thibaut

Super! Attention toutefois à ce que la planche ne vienne pas servir de pont à certains prédateurs. Certains comme la Fouine étant en la matière incroyablement agiles. Idée: on peut aussi annoter chaque année sous la planche des infos comme la date d’arrivée des adultes au nid, le nombre de jeunes, la date d’envol, etc.

Bonjour et merci pour votre commentaire ! C’est effectivement une bonne remarque, comme nous l’avons dit dans l’article (“Placez-le dans un endroit calme et à l’abri des prédateurs”), mais nous aurions peut être du insister dessus !