Bilan annuel : quels défis avons-nous relevés en 2016 ?

En octobre 2015, nous nous sommes lancés dans une aventure folle : publier gratuitement des articles et des e-books à propos de la faune et de la flore… Et tenter d’en vivre !

« Impossible ! », nous ont répondu les plus sceptiques. Et pourtant, depuis que le blog a été mis en ligne il y a neuf mois, nous avons fait du chemin.

Nous profitons donc de ce début d’année pour faire un bilan, en espérant (et en vous souhaitant à tous), une année 2017 meilleure encore !

Ce que vous allez apprendre

  • Qu’il n’est pas facile de générer des revenus lorsque l’on travaille pour la protection de l’environnement
  • Quelles sont les autres plus-values d’un tel travail
  • Que nous adorons notre métier !

Bilan de l’année 2016

Photo de l'équipe DEFI-Écologique

En tant que professionnels, vous pourriez vous attendre à ce que nos objectifs soient avant tout d’ordre financier. Et pourtant, ce n’est pas le cas !

Bien entendu, nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre le salaire universel, alors comment faire pour vivre d’une activité gratuite, en attendant ?

Car notre vrai défi, ce n’est pas simplement d’avoir une entreprise rentable. C’est de le faire tout en diffusant de la connaissance gratuitement.

Mais surtout, nous sommes convaincus que c’est en donnant du poids économique à la protection de l’environnement que nous en ferons un réel enjeu de société !

Petit à petit, tel un jardinier à nuque rose faisant son nid, nous déployons nos stratégies et grandissons chaque jour.

En 2016, nous avons passé plusieurs étapes clé, qui nous permettront de remplir nos objectifs dans les années à venir (en tous cas, nous l’espérons).

  • Nous avons publié un e-book : Les associations de culture.
  • Nous avons publié quatre ressources gratuites :
    1. « 10 magnifiques fonds d’écran », gracieusement offerts par le photographe Patrice Vallet.
    2. L’e-book « Les races ovines françaises en conservation ».
    3. L’e-book « 10 personnes ayant marqué l’écologisme », qui est mon préféré.
    4. La livre photo « La reproduction dans le règne animal en images », qui, contrairement à ce que son nom indique, convient aux moins de 18 ans.
    Elles sont toutes accessibles à nos abonnés.
  • Nous avons organisé un jeu concours.
  • Certains de nos articles sont cités en sources sur Wikipédia. Autant vous dire tout de suite que nous en sommes fiers !
  • Nous sommes désormais sur la liste blanche de AdBlock, grâce à notre politique de publicité respectueuse des lecteurs.
e-Gazette de DEFI-Écologique grenouille

Le blog de la faune et de la flore, en chiffres

Depuis Mai 2015, ce blog, c’est :

  • Légèrement moins de 6 000 abonnés, tous réseaux confondus.
  • Presque 45 000 visites, pour plus de 65 000 pages lues.
  • Plus de 15 000 partages sur les réseaux sociaux.
  • 46 articles, dont 20 rédigés par des invités.
  • 632 images, photos et illustrations.
  • Plus de 5 500 heures de travail, sans le moindre financement.
  • Seulement 281€52 investis.
  • Plus de 350 litres de café (très fort, quand c’est Julien qui le fait).
  • 2 hommes qui adorent leur travail et les personnes qui les accompagnent !

Nos articles les plus populaires

  1. Pourquoi les bombes à graines ont-elles un bel avenir ?

    Bombes à graines Herder3

    Lu 10 159 fois et partagé 4 400 fois.

    Les bombes à graines, aussi connues sous le nom de « seedballs », sont des outils citoyens et de soutien à la biodiversité. En fabriquer, choisir où les lancer, c’est participer à notre avenir.

  2. Interview de Claude et Lydia Bourguignon, microbiologistes des sols

    Photo de Claude et Lydia Bourguignon Xhienne

    Lu 5 230 fois et partagé 3 900 fois.

    Claude et Lydia Bourguignon, microbiologistes des sols, nous expliquent ici succinctement leur vision d’un enseignement agricole en devenir, ce que sont les collemboles ou encore comment ils voient l’agroécologie… Et plus encore !

  3. Le pastoralisme est-il bon pour la montagne ?

    Lu 4 017 fois et partagé 2 100 fois.

    L’image du pastoralisme est ancrée comme une pratique qui entretiendrait la montagne. Mais est-il vraiment aux petits soins de nos reliefs ? Quels sont les impacts de l’élevage ovin sur les écosystèmes alpins ?

  4. Le renard roux est-il un nuisible ?

    Cet article est une énigme pour moi : comment peut-il être plus partagé que lu ?

    Lu 2 453 fois et partagé 3 700 fois.

    Le renard roux est-il un nuisible ? C’est là une question toute contemporaine qui, au vue des abattages et du traitement général de l’espèce qui mérite largement qu’on s’y penche. Ce statut est-il justifié ?

  5. Pourquoi réaliser des associations de cultures ?

    Lu 1 998 fois et partagé 1 700 fois.

    Les associations culturales consistent en un rapprochement d’une plante avec une autre afin qu’au moins une des deux en profite. Cette méthode répond à bien des enjeux qui sont tous contemporains, mais lesquels ?

Vous ne trouvez pas votre bonheur ? N’hésitez pas à nous suggérer un article !

Merci à nos lecteurs

Cochon content woodleywonderworks

Chaque jour, je réponds à plusieurs dizaines d’e-mails de lecteurs. Julien, en plus de répondre à tous les commentaires, se balade sur tous les groupes Facebook, forums ou fils Twitter qui parlent d’environnement ou de biodiversité. De nature au sens large.

Parmi nos échanges avec nos lecteurs, nous recevons régulièrement des témoignages de soutien et d’appréciation, qui nous font vraiment chaud au cœur.

Je profite donc de cet article pour vous adresser un grand merci général, car en attendant de pouvoir vivre de notre activité, c’est votre soutien qui nous motive et nous enchante !

Votre avis est important ! C’est pour cette raison que nous publions une page vous permettant de nous aider à améliorer ce site.

Merci aux auteurs

Merci à tous les auteurs qui ont pris le temps alors que personne n’en a plus. Nous voulons sincèrement vous remercier pour la qualité des contenus que vous avez produit et mis à la portée de tous, mais aussi pour cet amour partagé de la connaissance ! C’est aussi vous qui faites bouger les choses et pour cela nous ne vous serons jamais assez reconnaissants.

Merci à nos partenaires

Cette année, nous avons eu l’occasion de coopérer avec de nombreux individus, associations et entreprises. Nous tenons également à remercier nos partenaires !

Un projet controversé

Entre le développement du site, la rédaction et la mise en forme d’articles, les stratégies de promotion, l’élaboration de partenariats ou encore l’édition autonome d’e-books, sauriez-vous deviner ce qui m’a le plus surpris ?

Ce sont les réactions parfois excessives de certaines personnes.

DEFI-Écologique est, avant toute chose, un bureau d’études, spécialisé en Ingénierie Écologique et en éco-communication.

Notre but est d’aider toute entreprise désirant améliorer son impact sur l’environnement. Plutôt louable comme activité, non ?

Et pourtant, nous rencontrons de réelles difficultés pour faire comprendre à nos interlocuteurs que nous ne sommes pas leurs ennemis ! Entre les entreprises qui nous demandent pourquoi nous ne faisons pas du bénévolat comme toutes les associations, les militants qui nous traitent de vendus capitalistes ou les agriculteurs qui n’ont pas peur d’aller carrément trop loin, nous prenons réellement conscience des défis à relever !

Aldous Huxley
Les primevères et les paysages ont un défaut grave : ils sont gratuits. L'amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine.

e-Gazette de DDEFI-Écologique souris

Sans vouloir trop rentrer dans le règlement de comptes, j’ai quand même envie de mettre en avant les personnes les moins sympa que nous ayons croisées cette année.

  1. Agriculture Conviviale et Écologie

    C’est un forum (dont le nom n’est qu’à 30% vrai, sans vouloir faire le mec qui passe sa journée le nez dans des statistiques) sur lequel nous sommes allés nous présenter.

    Nous avons commencé par inviter les agriculteurs à lire et participer sur notre blog. Nous avons rapidement été confrontés à leur colère par rapport au fait que les « bobo-écolo » et « anti-tout » (dont il semblerait que nous fassions partie) ne leur demandent jamais leur avis. Nous les avons donc invités à s’exprimer à travers un article rédigé en coopération, demande à laquelle personne n’a donné suite.

    Mais, surtout, nous avons été horrifiés par la suite de la conversation, qui a reprit sur un ton des plus odieux lors de la parution de notre interview des époux Bourguignon (dont je parle encore plus bas).

    Au passage, nous espérons toujours trouver un ou plusieurs agriculteurs désirant s’exprimer sur notre blog. Notre but serait d’avoir un article où ils puissent expliquer quelles sont leurs problématiques, méthodes et objectifs. Si vous êtes agriculteur et que vous désirez prendre la parole, n’hésitez pas à nous contacter !

  2. Salamandre

    C’est l’un de nos sites et éditeur favoris ! Nous les avons tout naturellement contactés pour établir un partenariat.

    Ils furent enchantés par l’initiative et nous avons mis en place un accord, disproportionné mais prometteur. Dans un premier temps, nous nous engagions à offrir de la visibilité à leur activité et eux s’engagèrent à partager un article de notre blog.

    Ainsi, pendant plusieurs mois, nous avons régulièrement diffusé leurs articles (qui sont vraiment excellents, donc ça ne nous a posé aucun problème), nous leur avons même dédié un article, ainsi que plein de détails contribuant à améliorer leur référencement et leur image de marque. En plus de ça, nous avons régulièrement fait la promotion de leurs produits auprès de nos lecteurs.

    En échange, nous n’attendions que le maigre partage d’un article sur leurs réseaux sociaux, ce qu’ils ont grossièrement refusé lorsque le temps de remplir leur part de l’accord est venu. Quelle déception !

  3. Les grands organismes

    En neuf mois à chercher des financements et des soutiens variés, vous pouvez imaginer que nous avons envoyé des centaines d’e-mails et de relances autour de nous.

    En particulier, nous avons cherché le soutient de grandes fondations, d’entreprises ou d’organismes qui sont si fiers de leurs valeurs.

    « Écologie », « respect », « démarche sociale », « RSE », « altruisme », etc. Beaucoup de grands mots, beaucoup de beaux discours. Aucune réponse.

    En plus de cela, nous leur avons systématiquement offert de la visibilité sur notre blog, préférant toujours privilégier les partenariats au mécénat.

    Je serai très curieux de savoir combien de subventions, crédits d’impôts ou financement publics vont à de tels organismes pour qu’ils n’aient même pas la courtoisie de nous éconduire.

Objectifs pour 2017

citation inspiranteGandhi

Cette année, nous avons envie de continuer à développer notre projet, car nous sommes encore loin de notre rêve !

Bien entendu, nous désirons dégager des revenus suffisants pour vivre et, à terme, créer des emplois.

Mais avant toute chose, nous sommes déterminés à faire évoluer et grandir un écosystème coopératif en opposition aux valeurs individualistes et anthropocentristes du capitalisme !

Est-il possible de développer un projet qui soit gratuit, autofinancé et écologiste ? Peut-on réellement faire vivre une entreprise dont la priorité est le bien-être des employés et la préservation de la biodiversité ?

Et surtout, est-il possible de se consacrer à la protection de l’environnement sans être une association ni vivre de commandes publiques ?

Vous pouvez nous aider ! Pour vous faciliter la tâche, nous avons regroupé toutes les manières faciles et rapides pour nous filer un petit coup de pouce.

Je doute qu’une année soit suffisante pour répondre à ces questions. Néanmoins, voici ce qui vous attend en 2017 :

  • Encore plus d’articles : ne vous inquiétez pas, nous n’oublions pas pourquoi vous venez !
  • La publication d’un « Memory » : un jeu de mémoire autour de la vigne (mais je n’en dirai pas plus, je n’aimerai pas vous gâcher la surprise).
  • Plusieurs e-books de photos !
  • La mise en avant de partenaires audacieux : plusieurs lecteurs partagent nos ambitions et notre vision du monde et nous avons bien l’intention de nous entre-aider.
  • Encore plus de ressources gratuites, parce que c’est toujours meilleur quand c’est gratuit !
  • Une nouvelle version du site, plus légère et plus rapide.

En résumé

Au milieu du marasme économique et politique, alors que s’enchaînent d’horribles attentats et des catastrophes écologiques, nous avons passé cette année focalisés sur la compréhension, le respect et la protection de l’environnement. Gratuité et bien-être au travail sont nos objectifs, en opposition directe à la course au profit et au pessimisme ambiant.

2016 restera pour nous une année exceptionnelle. C’est l’année où nous avons donné naissance : un beau bébé de 447 Méga-Octets est né en Alsace et vous êtes tous ses parrains et marraines !

Grégoire Llorca

DEFI-Écologique est-il un projet fou, voué à l’échec ? Ou bien un solide représentant d’un modèle économique et social innovant et avant-gardiste ?

Commenter
Grégoire Llorca

Grégoire Llorca

En tant que spécialiste en marketing et développement web, j'ai crée mon entreprise « Marketing Malin » et je propose une formation gratuite : Apprenez à prospecter, vendre et fidéliser en ligne.
La solidarité et le respect de l'environnement sont indispensables à la réussite de mes projets.
N'hésitez pas à me contacter par e-mail : gregoire@defi-ecologique.com.
Grégoire Llorca

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Bilan annuel : quels défis avons-nous relevés en 2016 ?"

Notify of
avatar
Sort by:   newest | oldest | most voted
HAPPE
Invité

Bravo pour tout! A travers ce blog, vous faites vraiment du bon boulot! Continuez! On ne sera jamais assez nombreux pour convaincre sur les enjeux liés à la préservation de la biodiversité et, à travers défi-écologique, vous le faites très bien!

Jérôme BOISNEAU
Invité

Bonjour,
Je suis agriculteur, et même si je n’ai pas lu tous vos articles, je pense partager avec vous une certaine vision du monde et de l’agriculture.
Vous pouvez voir une petite présentation de ma micro-ferme en permaculture ici http://www.permaraicher.com/a-propos
Et si ça colle avec vos attentes, je vous laisse me contacter pour voir ce qu’on peut faire 🙂
A bientôt,
Jérôme BOISNEAU / Permaraicher

wpDiscuz